×
― Les Œuvres ―

Disponible depuis le 20 octobre 2021

couverture de Pentagone #1

PENTAGONE

#1 : Brûle ce que tu as adoré

― Résumé ―

Jeune stagiaire au FBI, Sam est embarqué par son supérieur – Frank - à la poursuite d’une secte mystérieuse frappant en des points précis de la planète. Un jour, par curiosité, le jeune homme l’entreprend sur les évènements du 11 septembre, particulièrement sur le Pentagone dont le récit officiel ne le convainc pas. Se prenant au jeu, son chef prolonge leur discussion les jours suivants. Sam est alors très loin de se douter de la vérité qui en émergera.

― Pourquoi écrire sur le Pentagone ―

SOYONS CLAIR : IL N’Y A JAMAIS EU DE COMPLOT D’ÉTAT LE 11 SEPTEMBRE 2001. En revanche, il y a eu un mensonge d’état. Quelque chose d’incroyable s’est produit au Pentagone ce matin-là, quelque chose d’aussi terrible que d’inattendu. Le gouvernement Américain pouvait choisir de révéler la vérité et d’en affronter les conséquences. Mais il ne l’a pas fait, donnant naissance à ce qui deviendra le plus grand alternative fact du XXIe siècle. Sans vraiment s’en rendre compte, les États unis venait d’ouvrir la boite de Pandore et son couvercle a vomi les bacilles de cette peste numérique que l’on nomme théorie du complot. C’est la naissance de ce mensonge d’état que ce roman raconte. En définitive, si notre monde a basculé dans la dictature de l’inconnaissance, nous ne pouvons-nous en prendre qu’à nous même. Cela fait vingt ans que l’Amérique nous ment et nous ne nous en lassons pas.

« L’histoire est un mensonge sur lequel tout le monde s’accorde » Napoléon

― Avis des lecteurs ―

Je viens de finir, j'étais captivé jusqu'à la fin. La résolution d'un mystère qui en découvre un deuxième encore plus gros. La découverte que Frank est vraiment un détective hors norme. Franchement super.
Matthieu, 22 ans ingénieur informaticien


Pourquoi, mais pourquoi faut- il attendre la partie 2 pour savoir ? … J'ai été tenue en haleine du début à la fin pour tout ce qui concerne le Pentagone !...
Isabelle, retraitée, blogueuse littéraire


Incroyable histoire ! Pourtant j’étais très méfiante, ne supportant plus toutes ces théories du complot sur le 11 septembre... J’en ressors ébranlée, peut-être parce que ce n’est pas un complot justement. J’attends la suite avec impatience.
Mathilde, 48 ans, cadre dans un grand groupe

― Obtenir PENTAGONE #1 ―

Pour obtenir " PENTAGONE #1 : Brûle ce que tu as adoré " cliquer sur le bouton de téléchargement

×

Vous souhaitez être informé dès la sorti de PENTAGONE #2 ? inscrivez votre mail et clickez sur le bouton de téléchargement.

Vous voulez simplement télécharger PENTAGONE #1 : Brûle ce que tu as adoré ? clickez sur le bouton de téléchargement.

Inscription à la news letter

― INFO PENTAGONE #2 ―

Pour êtres prévenu dès la sortie de PENTAGONE #2, inscrivez vous sur le site pour recevoir la news letter.

  • inscription



  • Disponible depuis le 5 décembre 2020

    couverture de an 3 après covid 21

    AN 3 APRÈS COVID 21

    Tome 1 - Le Multiface

    ― Résumé ―

    Fin de l’été 2024 : Trois ans auparavant surgissait le Multiface, une terrible mutation du Covid poussant les nations aux portes du chaos. Désormais, tout le monde porte son Covtrack, un petit galet noir enregistrant en continu les interactions sociales de chacun tandis que la police du COVID veille au bon ordre. Cela n’empêche pas quatre étudiants partageant le même appartement de vivre leur jeunesse avec insouciance et passion, jusqu’à ce que le covtrack de l’un d’eux change de couleur…
    ‘An 3 Après covid 21’ est une trilogie décrivant une vision dystopique de notre monde et dont ‘Le Multiface’ constitue le premier tome.

    ― EXTRAIT ―

    Premier extrait

    ― ACHAT ―

    Pour vous procurer An 3 après COVID-21:

    Amazon Fnac Librinova
    M. Dufourcade

    Interview de Christophe Dufourcade : « Le Covtrack sera la meilleure façon de contrôler les pandémies »

    Christophe Dufourcade, chargé du programme COVTRACK au ministère de l’intérieur

    Monsieur DUFOURCADE, le gouvernement va prochainement signer un décret rendant le port du Covtrack obligatoire. Ce mystérieux objet enflamme la toile depuis plusieurs semaines et donne lieu aux rumeurs les plus folles. Qu’en est-il réellement ?

    C’est très simple : Un covtrack, c’est un petit galet noir que nous porterons tous et qui fera essentiellement deux choses. La première, c’est qu’il enregistrera en continu les interactions sociales de son hôte.

    covtracks
    Un peu comme les applications de traçage actuelles ?

    Exactement. Chaque fois que deux personnes seront en contact, leur covtrack échangeront leurs identifiants. Le but est maintenant connu de tout le monde. Lorsque une personne est contaminée, il est crucial d’identifier au plus vite tous ses cas contacts.

    Et la deuxième ?

    C’est une innovation majeure. Il renseignera sur le statut sanitaire de son hôte.

    C’est-à-dire ?

    Lorsqu’un citoyen activera son covtrack par une simple pression palmaire, ce dernier affichera la couleur de son statut. Vert : tout va bien. Jaune : Il a été en contact avec un cas contact. Orange : Il est un cas contact. Rouge : Il est contaminé.

    Prenons un exemple pour que nos lecteurs comprennent bien. Nous sommes en train de discuter et, sans que je le sache, vous devenez un statut jaune. Que se passe-t-il ?

    Eh bien, votre propre covtrack va vibrer dans votre poche. Et si vous le prenez et que vous l’activez, sa surface se couvrira de petites vagues jaunes pointant dans ma direction.

    Vous voulez dire que mon covtrack m’alertera sur votre statut ?

    Oui, c’est le but recherché. En portant tous notre covtrack, nous allons enfin nous libérer de l’appréhension d’être contaminé. Nous pourrons retrouver une vie sociale normale, saluer nos amis, embrasser nos proches, nous assoir sans crainte à côté d’inconnus dans le métro. Tout simplement parce que s’il y avait un risque, votre covtrack se mettrait à vibrer dans votre poche.

    Mais cela suppose que tout le monde joue le jeu. Si quelqu’un se déplace sans son covtrack, on ne pourra rien savoir sur lui ?

    Vous avez parfaitement raison : il faudra que tout le monde joue le jeu. Et pour s’en assurer, un nouveau service de police va être mise en place, avec des agents spécialement formés. Une sorte de police du COVID ou du Multiface puisque ce virus représente maintenant la menace la plus sérieuse.

    Cela signifie une augmentation des contrôles de police ?

    Absolument pas. Des casques renvoyant une réalité augmentée équiperont ces nouveaux agents. Toute personnes se déplaçant sans son covtrack ou avec un statut non vert sera identifiée par ces casques. Concrètement, vous aurez des agents qui scanneront visuellement les lieux de passages et les lieux de rassemblement. Seules les personnes en infraction seront contrôlées et verbalisées. Les autres ne seront pas importunées.

    Cela fait quand même une nouvelle police synonyme de contrôles supplémentaires. Vous ne craignez pas que cela soit perçu comme une perte de libertés individuelles ?

    Porter son Covtrack, c’est retrouver la liberté de pouvoir se déplacer librement comme on veut, quand on veut et avec qui l’on veut. Dans notre monde pétrifié par les pandémies, ce sera un pas énorme. De toute façon, notre monde a malheureusement changé, et nous devons changer avec lui. Le Covtrack sera la meilleure façon de contrôler les pandémies.

    Interview réalisée pour le compte de l’agence Gamma-Presse